Apports de la pluridisciplinarité

Dans un monde devenu de plus en plus complexe, l’approche pluridisciplinaire est devenue indispensable pour appréhender l’ensemble des enjeux et problématiques, que ce soit dans la recherche, dans l’industrie ou dans les services.

Conscients de cette impérieuse nécessité, les établissements d’enseignement supérieur ont développé cette approche dans leurs enseignements, que ce soit à travers le projet Artem Nancy, alliance de l’école de Design, de l’Ecole des Mines et d’ICN Business School. Il en est de même avec les écoles de management Grenoble BS ou Lyon BS qui ont développé des enseignements pluridisciplinaires avec des écoles d’ingénieurs.

Jamais la science et la technique n’ont interagi aussi étroitement, provoquant l’avènement de la technoscience. Afin de mieux gérer la complexité et répondre aux impératifs de compétitivité, le chercheur doit, désormais, élargir le champ de ses compétences et renforcer ses capacités de dialogue. Pour donner un nouvel élan à la recherche française, dans un cadre européen à mieux structurer, le Conseil économique et social engage à développer une orientation pluridisciplinaire et une approche synergique.

Dans le monde des services, jamais les entreprises confrontées n’ont eu autant besoin de pluridisciplinarité : confier, pour une plus grande efficacité, à un seul acteur la mise en oeuvre de ses projets de restructuration, de croissance externe ou de reenrineering de ses process, est devenu un des facteurs clés de réussite. Dans un environnement mondialisé et complexe, ces projets doivent en effet pouvoir mobiliser l’ensemble des compétences nécessaires et les animer pour qu’elles travaillent toutes dans le même sens en même temps : financiers, avocats, consultants en organisation ou en SI, voire même actuaires ou économistes…

Un des objectifs que notre fédération s’est assigné est de promouvoir ce modèle pluridisciplinaire, véritable vecteur de réussite de nos entreprises. C’est cette vision pluridisciplinaire qui a fait le succès de nos cabinets au service de leurs clients.

Contribution à l’économie

Au-delà de leur mission au service des entreprises, leur permettant de croître et de développer l’emploi, les membres de la F3P contribuent à l’intérêt général de plusieurs façons :

  • Des cabinets parmi les principaux employeurs français : les membres de la F3P ont recruté plus de 8.000 collaborateurs, essentiellement des jeunes diplômés de l’enseignement supérieur.

 

  • Un investissement important dans la formation de leurs collaborateurs : les cabinets membres de la F3P consacrent près de 10% de leur masse salariale à la formation. Ils contribuent ainsi à parfaire la formation de leurs salariés à toutes les étapes de leur parcours professionnel au sein de nos cabinets. Certains parlent d’ailleurs du passage dans nos structures comme d’un « 4e cycle ».

 

  • Des professionnels recherchés qui irriguent le tissu économique français : conscients de la qualité des profils recrutés, de l’importance de la formation dispensée et de la richesse de leur expérience professionnelle, les entreprises françaises viennent régulièrement recruter nos collaborateurs pour leur confier des postes à responsabilité, en France ou à l’étranger, dans toutes les fonctions d’entreprise.

 

  • Des études de référence qui viennent éclairer les décideurs publics et privés : nos cabinets publient chaque année des études chiffrées et documentées, incontestables par leur rigueur et faisant ainsi référence dans leur domaine, permettant de contribuer à la réflexion des chefs d’entreprise, des think tanks ou des pouvoirs publics.

 

  • Des fondations et actions de mécénat pour promouvoir l’égalité des chances et développer des projets à dimension économique ou sociale :

Mécénat BDO
Fondation Deloitte
Fondation EY
Fondation KPMG France
Mécénat Grant Thornton
Fondation Mazars
Fondation PwC pour la France et l’Afrique francophone

Follow by Email
Facebook